Pathologies les plus fréquentes

Vous trouverez ci-dessous une liste des problèmes les plus fréquement rencontrés au niveau de la colonne vertébrale cervicale, dorsale et lombaire.

Chaque patient étant différent, le traitement doit être adapté en fonction des plaintes et de l'étude des examens complémentaires lors de la consultation.



Colonne cervicale | Colonne dorsale | Colonne lombaire


Colonne cervicale

composée de 7 vertèbres C1 à C7

haut
  • HERNIE DISCALE

    hdcervicale

    La HD cervicale consiste en l'expulsion d'un fragment de disque dans le canal médullaire. En cas de conflit avec les racines nerveuses ou la moelle épinière, des symptômes douloureux sont ressentis dans les épaules, bras ou mains. On parle alors de nevralgies cervico-brachiales.




  • ARTHROSE

    L'arthrose cervicale consite en une "usure" des articulations. Des excroissances osseuses appelées "ostéophytes" peuvent apparaitre. S'ils sont trop développés, ils peuvent rétrécir le diamètre du canal et de foramens, comprimant des racines nerveuses ou la moelle epinière. Des symptômes douloureux sont ressenti dans les épaules, bras ou mains. On parle alors de névralgies cervico-brachiales.

  • DISCOPATHIE

    La discopathie est le terme utilisé pour qualifier un disque intervertébral "usé". Les disques s'altérent avec le temps, ils se "déshydratent" et perdent une partie de leurs propriétés mécaniques. Dans certains cas, cette dégradation est sévère ou rapide, sur un ou plusieurs niveaux, pouvant entrainer des douleurs cervicales.


  • FRACTURE ET LUXATION

    La colonne cervicale est sujette à des lésions osseuses ou ligamentaire suite à un choc (chute, accident de voiture...). Ces lésions peuvent parfois être méconnues initialement. Une déformation ou une instabilité de la colonne cervicale peuvent s'associer à des douleurs cervicales.




Colonne dorsale

Composée de 12 vertèbres, s'articulant latéralement avec les côtes

  • SCOLIOSE

    La scoliose est une déformation la colonne vertébrale dans les 3 dimensions (inclinaison et rotation des vertèbres). La déformation touche la colonne dorsale et lombaire. L'importance de cette déformation est évaluée par le calcul de l'angle de Cobb. On parle de scoliose au delà de 10°. Une scoliose peut apparaitre durant 2 périodes: l'adolescence et après 60 ans. La déformation scoliotique de l'adolecent peut parfois progresser à l'âge adulte et nécessite une surveillance.

  • CYPHOSE

    La colonne dorsale est naturellement cyphosée. Dans certains cas, la cyphose thoracique peut augmenter progressivement entrainant une hyper-cyphose (dos bossu). Au cours de l'adolescence, un trouble de croissance peut se produire avec une croissance asymétrique des vertèbres thoraciques. Il en résulte une hyper-cyphose. Il s'agit de la maladie de Scheuerman. Chez les patients plus agés, un déformation similaire peut se produire, particulièrement en cas de maladie de Parkinson.


Colonne lombaire

Composée de 5 vertèbres L1 à L5, en contact avec le sacrum S1

  • HERNIE DISCALE

    La HD lombaire consiste en l'expulsion d'un fragment de disque dans le canal rachidien. En cas de conflit avec les racines nerveuses, des symptômes douloureux sont ressentis dans les cuisses, jambes ou pieds. On parle alors de radiculalgie de type cruralgie ou sciatalgie.






  • DISCOPATHIE

    La discopathie est le terme utilisé pour qualifier un disque intervertébral "usé". Les disques s'altérent avec le temps, ils se "déshydratent" et perde une partie de leurs propriétés mécaniques. Dans certains cas, cette dégradation est sévère ou rapide, sur un ou plusieurs niveaux, pouvant entrainer des douleurs lombaires.




  • CANAL LOMBAIRE ETROIT

    Avec l'âge, de l'arthrose lombaire se développe. Des excroissances osseuses appelées "ostéophytes" peuvent apparaitre. Le ligament jaune peu également s'hypertrophier. S'ils sont trop développés, ils peuvent rétrécir le diamètre du canal et des foramens, comprimant les racines nerveuses. Des symptômes douloureux et une faiblesse, peuvent être ressentis dans les jambes, limitant la marche. On parle alors de claudication neurogène.


  • ARTHROSE DISCALE ET FACETTAIRE

    L'arthrose lombaire consite en une "usure" des articulations. Des excroissances osseuses appelées "ostéophytes" peuvent apparaitre. L'arthrose s'associe à un limitation de la mobilité. Parfois, une inflammation peut s'y ajouter, très douloureuse. On parle alors de crise d'arthrose ou arthrite.





  • SPONDYLOLYSE

    La spondylolyse consiste en une perte de continuité de l'isthme articulaire, situé entre les deux apophyses articulaires supérieure et inférieure de l'arc vertébral postérieur d'une vertèbre. Cette pathologie prédomine sur la vertèbre L5. Elle est présente dans 5% de la population occidentale. Elle survient en général lors de la croissance. Seul un petit nombre de cas sont douloureux. Parfois, la lyse isthmique s'associe à un glissement des vertèbres appelé spondylolysthésis.

  • FRACTURE / TASSEMENT

    La colonne lombaire est sujette à des lésions osseuses suite à un traumatisme (chute, accident de voiture...). Ces lésions peuvent parfois survenir sur des traumatismes mineurs en cas d'ostéoporose. Une déformation en cyphose de la colonne lombaire peut entrainer des douleurs.